Eglise et salle St André
Genas - Azieu
Rue de la République
Genas - Entrée Ouest
Halle du Marché
Genas - Place de Ronshausen
Eglise de Genas
Genas - Centre
Place de la République
Genas - Centre
Place d'Azieu
Genas - Azieu
L'étang de Mathan
Genas - Nord
Fresque murale - Extrait 1
Genas - Azieu
Fresque Murale - Extrait 2
Genas - Azieu
Nouvelle Boulangerie
Genas - Azieu
Halle du Marché
Genas - Centre

Face à la pression foncière et aux besoins de développement de la métropole de Lyon, la CCEL doit être forte et unie ....
Genas doit jouer collectif et montrer l'exemple : Ce n'est pas en faisant bande à part ou en expliquant aux autres comment faire, mais en œuvrant AVEC les autres qu'on avance, c'est comme cela qu'on joue collectif, pas autrement !




Lettre ouverte aux élus de Genas, le 1 mars 2017


Le conseil municipal du 27 février 2017 n’était pas un conseil ordinaire, et il est important de retenir dans les mémoires les responsabilités des participants qui ont voté lors de cette assemblée. Ce conseil a été marqué en début de séance par l’annonce du départ de Laetitia MATHIEU. Elle rejoint la liste qui s’allonge des personnes ayant eu le courage de quitter l’équipe de Daniel VALERO, n’étant notamment plus en phase avec sa politique et n’adhérant pas à son fonctionnement unilatéral, antidémocratique que nous subissons. Citons certains comme Christophe ULRICH, Bernard LEJAL, Christian JACQUIN, Erika BERNAY, et d’autres qui sont partis mais sont restés silencieux….

Personne n’est dupe, il ne s’agit pas de tenir l’opposition dans l’ignorance comme se plait à dire M. VALERO, mais tous les genassiens. Et pourtant, comme nous l’expliquons lors de nos interventions, tout citoyen doit être informé de l’aménagement futur de nos territoires par nos politiques, c'est un des fondements de base de notre démocratie.

Le PLU est l’outil qui permet cette information, qui devrait nous éclairer sur les votes à réaliser, les grands projets à mener comme l’ilot DANTON ; mais il est en panne depuis bientôt 9 ans, date à laquelle le conseil municipal à voter sa révision, en juin 2008. Nous portons tous la responsabilité de ce manquement, illustré par le courrier de l’architecte joint aux cahiers de remarques du PLU.
Plus grave encore, alors que nous savons que d’autres conseillés municipaux, qui nous l'ont dit, ne sont pas en phase avec la gouvernance unilatérale du binôme VALERO/VADON, Genas a pris une très mauvaise position dans son refus de renforcer la CCEL, et d'en faire demain l'outil de gestion de nos citoyens en refusant la mutualisation des compétences au sein de la CCEL.
Mais là encore, personne n’est dupe, nous faisons le constat d'un dysfonctionnement grave au sein de la CCEL exacerbé par une rivalité entre le maire de Genas et d'autres maires. Par ces votes, les élus de Genas du groupe majoritaire ont tourné le dos à leurs responsabilités, au sens de l’histoire, à la rationalisation, à l’économie d’échelle, à la réduction des dépenses. Pire encore, l’intervention de l’un d’entre vous a avoué implicitement que ce vote aurait été différent si Daniel VALERO avait été président de la CCEL.

Mais quel est votre sens de l’intérêt général ?

Et on peut légitimement se poser la question de savoir si le maire n'est pas en train de préparer une sortie de Genas de la CCEL pour rejoindre la Métropole. Hier en conseil, le maire a refusé de réaffirmer clairement sa position sur le sujet. Ce serait un choix lourd, et sur lequel vous n'avez clairement pas été élu. En milieu de mandat, il est temps que chacun prenne ses responsabilités car le bilan ne sera pas brillant avec ce type de politique, la CCEL restera une boite vide, notre conseil municipal une chambre d’enregistrement, sans compter les grands projets qui n'avancent pas.

Mon équipe et moi-même, demandons à chaque conseiller municipal de prendre ses responsabilités. Vous avez été élu pour représenter les genassiens et les alerter via vos votes en cas de dysfonctionnement; pour construire une grande CCEL permettant de peser face à la Métropole de Lyon et de faire des économies d’échelle ; pour participer aux décisions sur les grands projets, notamment quand ils n’avancent pas, ce n’est
pas le cas.

Notre rôle, élus de l'opposition, est de vous alerter, le vôtre est de ne pas laisser cette situation continuer.

Très sincèrement,
Valérie GALLET, pour Le Groupe Unis pour Genas, et pour Françoise Bergame

Article du Progrès (Cyril Seux) du 07/03/17 : <<< ICI >>>


Commentaires  

0 # VENDITTI 26-04-2017 05:35
Bonjour, pourquoi ne pas publier les réponses des conseillers et adjoints à cette lettre pour que l'information soit complète?
Répondre | Répondre en citant | Citer
0 # Modérateur 01-05-2017 15:53
Nous ne pouvons pas publier de texte personnel.
Par contre, nous nous engageons à publier tous les commentaires reçus.
Cordialement
Répondre | Répondre en citant | Citer
0 # Hitch 13-03-2017 12:30
Ne soyons pas dupe nous savons parfaitement que tôt ou tard la CCEL sera dissoute pour intégrer la métropole dès lors du départ de Genas et Colombier qui s'entendent à merveille que leur a promis Collomb si son ami Macron gagne certainement un poste prestigieux national en contrepartie de l'intégration de la CCEL je pense que les jeux sont fait depuis un certain temps et soyons pragmatique lorsqu'on regarde la carte du département nous sommes une espèce de territoire enclavé entre la métropole et au nord le Rhône ne jouons pas le petit village gaulois :lol: :lol: la continuité géographique n'offrira aucun choix et de plus nous sommes tournés vers Lyon et non Villefranche.
Répondre | Répondre en citant | Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir