Eglise et salle St André
Genas - Azieu
Rue de la République
Genas - Entrée Ouest
Halle du Marché
Genas - Place de Ronshausen
Eglise de Genas
Genas - Centre
Place de la République
Genas - Centre
Place d'Azieu
Genas - Azieu
L'étang de Mathan
Genas - Nord
Fresque murale - Extrait 1
Genas - Azieu
Fresque Murale - Extrait 2
Genas - Azieu
Nouvelle Boulangerie
Genas - Azieu
Halle du Marché
Genas - Centre

Notre position sur ce dossier du fort est la suivante :

  1. Ils nous semble important de garder dans cette zone un poumon vert, non constructible, comme le prévoit le SCOT (1) tout en prévoyant une route pour désengorger le collège.
  2. Densifier cette zone ne nous parait ni pertinent, ni écolo-responsable. Il existe encore de très nombreuses possibilités de construction et de densification de l'habitat sur Genas avant de sacrifier de nouveaux espaces verts. Préserver cette zone en zone naturel ou en zone de loisirs (2) doit être une priorité de l'équipe municipale.
  3. Il nous parait plus que temps d'agir sur ce site, cela traine depuis trop longtemps. Il faut le dépolluer, et le réhabiliter afin de le rendre aux genassiens comme cela a été promis. Un scénario de dépollution partielle, ou uniquement de l'aspect pyrotechnique, ce serait faire les choses à moitié, et n'est pas souhaitable.
  4. Nous sommes profondément opposés à confier la dépollution et la réhabilitation du site à un promoteur, ou à tout autre société extérieure, en échange de l'autorisation pour une opération immobilière sur ce site.
  5. Il est extrêmement important de traiter ce dossier en toute transparence, en regard des enjeux financiers et environnementaux, et des impacts sur la population. Cela passe par la communication de l'ensemble des études réalisées (3) sur le sujet aux conseillers municipaux, et par la création d'une commission de travail spéciale, associant des élus de la majorité, de l'opposition, et d'autres représentants de la population.
  6. Nous sommes conscients que ce dossier est compliqué, et que la gestion de la dépollution et de la réhabilitation de ce site sera financièrement importante (4).

Nos questions / Interrogations :

  1. Nous ne comprenons pas pourquoi ce dossier a été "enterré" depuis les fameux conseils municipaux du 3 juin 2010, et du 3 octobre 2011. Aucune commission de travail n'a été réunie sur le sujet, aucun point d'actualité n'a été fait. Il est étonnant qu'après avoir alerté le conseil et la population sur les dangers de ce site, en dramatisant la situation, et en condamnant l'inconscience de ses prédécesseurs, le maire n'ait rien fait depuis 5 ans !!!
  2. Nous aimerions également savoir où en sont les demandes d'aides sur ce dossier que ce soit au niveau du département, de la région, de l'état, de l'Europe ou d'organismes spécialisés comme l'ADEME. A ce jour, nous ne savons pas ce qui a été demandé, ce qui aurait été refusé, ce que Genas pourrait espérer.

Par ailleurs, pendant sa campagne, le maire a abordé ce sujet. Dans l'une de ses publications on pouvait lire :

" La zone du fort bientôt redonnée aux habitants. Ce secteur délaissé pendant 50 ans, au mépris de la sécurité a fait l'objet d'études sérieuses sous notre mandat. le dossier est en cours d'instruction auprès de l'état, il fera l'objet d’attention particulières rimant avec dépollution, réhabilitation et construction d'une voie pour désenclaver le collège. "

La réalisation d'une opération immobilière sur ce site irait, pour nous, à l'encontre de cette promesse de redonner cet espace aux habitants. Et le ton donné pendant la campagne était que le projet était prêt d'aboutir. Manifestement ce n'est pas le cas.

Il est important de préserver cette zone verte au cœur de Genas, dans le respect du SCOT, et de construire un VRAI projet sur cet espace, permettant aux genassiens de se réapproprier ce fort au cœur de notre ville.

Les élus "Unis pour Genas"

Notes

  1. Pour rendre constructible cette zone, il faudrait une modification du SCOT, et cela dépend du préfet, et non de la ville de Genas.
  2. L'utilisation de cette zone en zone de loisir aurait par exemple éviter d'avoir à déplacer les tennis sur la rue du Repos, à l'autre bout de la ville, des tennis qui seront sources de nuisance pour les habitants de cette rue.
  3. Les études réalisées et présentées lors du conseil du 3 octobre 2011 n'ont jamais été communiquées. De même le projet monté par le fond d'investissement GINKGO, projet d'aménagement foncière, prévoyant une très forte densité urbaine sur ce site, ne nous a jamais été communiqué.
  4. La construction d'habitations le long d'une route qui désengorgerait le collège est à étudier. Cela ne concernerait qu'une portion faible de l'ensemble de cette espace, mais pourrait en partie aider au financement de cette opération.

 

 


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

PLU 2017 / 2018

Informations et documentations

Genas PLU 2017 p1Cliquer sur l'image ou le titre

Et à Genas ca bouillonne

Aucun événement

Parlons-en

N°4 Octobre 2016

Parlons en Lettre 4 v07 publiee 200 283
Toutes les Parlons-en [ICI]